_rétines   lucien jean-baptiste – a propos de 30° couleur
_interview   elom 20ce
_livre   brûler les prisons de l'apartheid
_société   « on vous laisse entre vous ». retour sur le procès des meurtriers d'hakim ajimi
_société   « À villiers-le-bel, la souffrance est la même ». À propos du procès en appel de cinq noirs
_société   « nous voulons qu'il subissent ce qu'ils nous ont fait subir » retour sur la répression des émeutes de londres
_société   vengeance d’État. villiers-le-bel, des révoltes aux procès
_livre   la persistance de la question palestinienne
_livre   souvenirs obscurs d'un juif polonais né en france
_société   l’expulsion d’alae-eddine. a propos du « devoir de mémoire »
_rétines   mahamat-saleh haroun : le cinéma comme un penalty
_disque   l'angle mort
_société   retour sur les manifestations de soutien à gaza
_incision   noir de seum
_monde   pourquoi il faut lire mahmoud darwich



s'abonner se désabonner



« on vous laisse entre vous ». retour sur le procès des meurtriers d'hakim ajimi  

Quatre ans après la mort d'Hakim Ajimi, étranglé par la police le 9 mai 2008 à Grasse, le procès des responsables de sa mort s'ouvrait enfin. Au terme, le procureur requiert des peines de prison avec sursis n'excédant pas 18 mois pour les sept policiers impliqués.



elom 20ce  

Originaire du Togo, Elom 20ce nous parle de ses résistances linguistiques, culturelles, spirituelles, artistiques et politiques, pour autant d'objectifs à atteindre : un néo-colonialisme à abattre, des espaces libres à inventer, un panafricanisme à réinventer.



« À villiers-le-bel, la souffrance est la même ». À propos du procès en appel de cinq noirs  

Parfois, la race crève littéralement les yeux. Pourtant, nous continuons de chipoter et de tourner autour du pot. Nos ennemis, eux, font moins de manières. Ils appellent un Noir un Noir.



pourquoi il faut lire mahmoud darwich  

Gaza est brûlé et appeler à lire est dérisoire : chaque fois que je ferme les yeux je ne rêve que de missiles sol air pour lacérer leurs ciels, leurs chiens de fer, humilier leurs sourires carnassiers.



retour sur les manifestations de soutien à gaza  

Lors de ces manifs-Gaza, comme à chaque débordement, la bonne gauche dégueulasse perd son monopole sur la politique. Tant mieux, car voilà qui ouvre des possibilités, dont personne ne peut anticiper la force.






© Acontresens 2002-2014