liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9


CHAPITRE I

LE SIONISME ET LES DEBUTS DE L'IMMIGRATION JUIVE :
L'APPARITION DE LA "QUESTION DE PALESTINE"
DE LA DECLARATION BALFOUR DE 1917 AU LIVRE BLANC DE 1939


"Aujourd'hui la Palestine nourrit seulement 600 000 personnes, mais, avec une mise en culture appropriée, elle peut facilement en entretenir deux millions et demi. Vous êtes un peuple sans terre ; il y a une terre sans peuple. Remplissez les rêves de vos anciens poètes et de vos patriarches. Revenez, revenez à la terre d'Abraham". (John Lawson Stoddard, voyageur américain, lors d'une conférence consacrée à Jérusalem en 1891)


L'AFFIRMATION DE L'IDEOLOGIE SIONISTE


Au XIXème siècle, une grande partie de l'Europe occidentale a vu se réaliser l'émancipation civile des Juifs, contrairement à l'Europe centrale et orientale, où persistent des régimes autoritaires et aristocratiques, et où la population juive est plus nombreuse. Parmi ces pays, nombreux sont ceux qui ont des législations antisémites ; par ailleurs, dans les années 1880 en Russie, de très nombreux pogroms éclatent. Pour les Juifs de Russie, l'espoir d'intégration à la nation est perdu, et beaucoup se tournent vers des solutions radicales : certains vers des idées révolutionnaires, dans l'espoir d'une société égalitaire ; mais apparaît aussi un "nationalisme" juif (déjà existant, mais très peu répandu tout au long du siècle), qui promet un épanouissement du peuple juif réuni en Palestine, qui est à cette époque un territoire de l'Empire Ottoman divisé en plusieurs régions administratives : le terme "sionisme" apparaît dans les années 1890, en même temps que se répandent ces idées.

Le théoricien du sionisme dont l'Histoire a retenu le nom est Théodore Herzl, Juif hongrois journaliste à Vienne, qui publie en 1896 L'Etat juif, texte reprenant les thèses sionistes. En 1897, il organise le premier congrès sioniste mondial à Bâle, dont les conclusions sont les suivantes : les Juifs doivent établir un "foyer" en Palestine, et doivent obtenir une garantie de protection par le droit international public. Le projet est en fait de créer un Etat juif, et c'est ce qu'on peut nommer le "sionisme politique". Les autres "types" de sionisme que l'on peut distinguer sont le " sionisme pratique", qui veut une colonisation immédiate et sans garantie, le "sionisme culturel ", qui veut faire renaître une culture juive à travers la réhabilitation de l'hébreu (certaines actions menées par les Amants de Sion vont dans ce sens), et le "sionisme territorialiste", qui préconise la réalisation du projet sioniste sur n'importe quel territoire. Le congrès se dote d'institutions permanentes chargées de collecter des dons pour l'achat de terre et de préparer la colonisation. Quand Herzl meurt en 1904, son mouvement est organisé internationalement et est reconnu dans le jeu diplomatique international.



pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 page suivante



© Acontresens 2002-2017