liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9


L'EFFERVESCENCE POLITIQUE AUTOUR DE LA "QUESTION DE PALESTINE"


L'affaire du Mur des Lamentations de 1929 a un grand retentissement dans l'ensemble du monde musulman, ce qui permet au mufti de Jérusalem de renforcer sa position à l'égard des acteurs locaux. En décembre 1931 se réunit un congrès islamique à Jérusalem comportant 20 pays : il condamne le sionisme, demande l'arrêt de l'immigration juive, et lance un appel à la solidarité entre Arabes, chrétiens et musulmans. Un comité exécutif dirigé par le mufti est élu et fait donc campagne en faveur des Palestiniens. Cela marque l'entrée de la question de la Palestine dans les grandes questions qui intéressent l'ensemble du monde arabe et musulman. Se constituent des partis politiques, qui traduisent surtout les rivalités des grandes familles arabes ; la vie politique arabe est fragmentée, mais tous sont animés par une même crainte devant l'immigration juive (ainsi que par la crainte de la remise en cause du pouvoir traditionnel des notables).

Devant les demandes arabes de régime démocratique en Palestine et d'arrêt de l'immigration juive, le gouvernement britannique propose la formation d'un conseil législatif, rejeté par les sionistes, en 1935 et 1936. La Grande-Bretagne invite une délégation palestinienne pour discuter de la situation à Londres, mais, trop divisés, les Arabes ne parviennent pas à la constituer.

Depuis 1929, les sionistes ont pris conscience de l'existence du nationalisme arabe. Les opposants juifs au sionisme sont favorables à la constitution d'un conseil législatif ; Ben Gourion, leader du sionisme en Palestine, tente de trouver un accord avec le nationalisme arabe, en proposant la reconnaissance des droits politiques des Arabes contre la liberté d'immigration juive. Ben Gourion se déclare prêt à entrer dans une fédération d'Etats arabes (il reconnaît ainsi le panarabisme), à condition que la Palestine soit majoritairement peuplée de Juifs.


L'EVOLUTION DE L'IMMIGRATION JUIVE


Dans les années 1920, l'immigration juive est très faible, à raison de quelques milliers par an, sauf entre 1924 et 1926, après des massacres antisémites en Pologne. Elle augmente sensiblement à partir de 1933 et de l'arrivée de Hitler au pouvoir en Allemagne. 60 000 Juifs s'installent en Palestine en 1935, tandis que des capitaux arrivent également massivement. Les Arabes, craignant un renversement de la tendance démographique, manifestent leur mécontentement : une manifestation arabe fait une trentaine de morts en octobre 1933.



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 page suivante



© Acontresens 2002-2017