liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11


L'INTERVENTION DE L'ONU, LA POSITION ISRAELIENNE ET LES DIVISIONS ARABES : LA PAIX IMPOSSIBLE


L'ONU nomme Bernadotte comme médiateur chargé de rétablir la paix, et il obtient un premier cessez-le-feu le 11 juin 1948, notamment en raison de l'épuisement des troupes.

Pour Ben Gourion, il y a trois fronts, qui obéissent à plusieurs impératifs et il faut continuer la guerre :
- dans la région de Jérusalem et du Triangle, il faut détruire la Légion arabe.
- dans le Néguev, au sud, il faut faire face à l'Egypte.
- pour faire face à la situation en Galilée (dans la région d'Haïfa), il faut frapper Beyrouth, Damas et Kuneitra et obtenir un soulèvement des populations chrétiennes.

Abdallah cherche la fin de la guerre, ayant obtenu des gains territoriaux inespérés pour la plupart. Les autres Etats arabes ont conscience qu'ils ne pourront reprendre l'offensive, mais pensent que leur défense pourra suffire à épuiser les Israéliens et à empêcher Abdallah de s'emparer de la Cisjordanie.

Bernadotte propose un nouveau partage : la Cisjordanie reviendrait à la Jordanie, et jouirait d'une union économique avec Israël ; la Galilée occidentale reviendrait à Israël, le Néguev et Jérusalem aux Arabes, tandis que Haïfa serait constitué port franc. Les Israéliens et les Etats arabes repoussent le projet, les premiers déclarant que "les armes doivent fixer les nouvelles limites", les autres refusant l'agrandissement de la Jordanie.



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 page suivante



© Acontresens 2002-2017