liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11


LA REPRISE DES OFFENSIVES PAR ISRAËL


Le 15 octobre 1948, date proche des élections américaines (ce qui garantit à Israël l'opposition de Truman au Conseil de sécurité en faveur de l'Etat juif), Ben Gourion décide d'attaquer les forces égyptiennes pour régler la question du Néguev. Les autres armées arabes ne bougent pas. Les Israéliens attaquent et expulsent vers l'ouest la population arabe : 130 000 nouveaux réfugiés palestiniens sont recensés. Les forces armées israéliennes pénètrent dans le Sinaï, mais l'Angleterre menace d'intervenir si Israël n'évacue pas le territoire égyptien. Les combats prennent fin le 7 janvier 1949.

Pendant ce temps, la Légion arabe occupe le nord de la Cisjordanie (la région d'Hébron) abandonné par les Egyptiens. Le mufti de Jérusalem rejoint de nouveau Le Caire (il fuit Gaza), et Abdallah en profite pour tenir un nouveau congrès de notables palestiniens qui vote l'union de la Cisjordanie à la Jordanie le 1er novembre 1948.

A la fin octobre, les Israéliens lancent une offensive dans le nord pour terminer la conquête de la Galilée ; plusieurs dizaines de milliers de réfugiés fuient vers le Liban, et seuls quelques chrétiens seront autorisés à rentrer dans leur village, Ben Gourion voulant ainsi créer une division communautaire importante au Liban pour s'allier les chrétiens contre les Arabes.

Un nouveau cessez-le-feu met fin aux opérations militaires en janvier 1949. Dans toutes les guerres, les Israéliens ont pratiqué l'attaque par la force et le mouvement, tandis que les Arabes ont cherché l'usure et l'impasse politique par la défense. La guerre a fait plus de 6 000 morts israéliens.



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11 page suivante



© Acontresens 2002-2017