liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11


LA DIVISION ET LA RADICALISATION DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE AU DEBUT DES ANNEES 70 ET LA POLITIQUE ISRAELIENNE


En Jordanie, les camps palestiniens sont progressivement désarmés. En 1971, l'armée jordanienne refoule les commandos, en même temps qu'une grave crise interne éclate au sein de l'OLP et du Fatah. Depuis le quartier général au Liban, le terrorisme international est relancé.

A la fin de l'année 1971, l'organisation extrémiste "septembre noir" s'en prend aux hommes politiques jordaniens et détournent des avions. Cette organisation prend en otage onze athlètes israéliens aux Jeux Olympiques de Munich en 1972. Tous les athlètes israéliens sont tués ; la police allemande attaque, et tue cinq Palestiniens du commando. L'organisation "septembre noir" semble être issu du Fatah, critiqué pour sa modération. En 1972, combattu par le Fatah, "septembre noir" disparaît et est remplacé par le groupe Abou Nidal, hostile à l'OLP et au service de la Syrie, de l'Irak et de la Libye dans les années 70 et 80 ; le groupe pratique des attaques contre l'OLP et la diaspora juive, mais pas contre Israël...

En juillet 1972 et avril 1973, Israël envoie à Beyrouth des commandos assassiner des responsables palestiniens. L'armée israélienne lance également régulièrement des raids dans le Sud Liban et sur les camps palestiniens.

A la fin de cette période, Israël est devenu le pilier de la politique américaine, et les Etats-Unis augmenteront systématiquement leur aide militaire à l'Etat juif, bientôt de nouveau en guerre, en octobre 1973.


Sources

Paix et guerre au Moyen-Orient, Henry Laurens


PJ
mise en ligne : 01.09.2003




DONNEZ VOTRE AVIS
» Réagir et lire les réactions à cet article



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 - 10 - 11



© Acontresens 2002-2017