liste des contrepoints histoire pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5


Rapports des ateliers de la Convention constitutionnelle du peuple révolutionnaire, Philadelphie, septembre 1970.


Original : Ibid., p. 289-300.




Atelier sur l'internationalisme et les relations avec les luttes de libération dans le monde


La Convention constitutionnelle du peuple révolutionnaire soutient la revendication du peuple de Chine demandant la libération de Taïwan. Nous exigeons la libération d'Okinawa et des territoires du Pacifique occupés par les pays impérialistes étasunien et européens. La Convention constitutionnelle du peuple révolutionnaire soutient les luttes et reconnaît le gouvernement révolutionnaire provisoire du Sud-Vietnam, le gouvernement royal de l'Union nationale du Cambodge et le Pathet Lao (Huey Newton, Ministre de la Défense, Black Panther Party).

Afin d'assurer le succès de notre constitution internationale, nous, peuple de Babylone, avons décidé d'une déclaration internationale des droits qui proclame : que tous les peuples ont droit à la vie, la liberté et la recherche du bonheur, que tous les peuples du monde sont libérés de la déshumanisation et de l'intervention d'un pays étranger dans leurs affaires internes. Par conséquent, si les actions fascistes tentent d'atteindre des objectifs impérialistes dans le monde, elles seront hors la loi et considérées comme criminelles.

Nous déclarons notre soutien total à la lutte du peuple palestinien pour la libération de la Palestine du colonialisme sioniste, et leur objectif de créer un État démocratique où tous les Palestiniens, juifs, chrétiens et musulmans, sont égaux.

Nous déclarons notre solidarité à la lutte de libération du peuple porto-ricain qui existe aujourd'hui comme une colonie des États-Unis et dispose de nombreux groupes qui luttent pour leur libération, comme les CAL (Commandos armés de libération), le MIRA et le Young Lords Party.

Nous déclarons qu'au lieu que les universités des États-Unis servent au système impérialiste pour accumuler des connaissances que le système utilise en vue de mener à bien l'exploitation du Tiers-monde et la répression des luttes de libération nationale, les universités et leurs ressources doivent être utilisées pour, par et avec les peuples du monde afin qu'ils puissent réaliser leur vision d'un nouveau monde socialiste.

  1. Les États-Unis sont une fédération internationale de bandits et nous contestons leur droit au statut de nation.

  2. Nous devons provoquer l'éradication de tous les racistes et les fascistes des pays capitalistes et dans le monde entier. Nous ne serons pas tranquilles tant qu'ils ne seront pas tous éliminés de la surface de la Terre.

  3. Nous soutenons toutes les luttes de libération à travers le monde et nous nous opposons à toutes les luttes réactionnaires à travers le monde.

  4. Notre constitution garantira le droit de tout le peuple à voyager et communiquer avec tous les peuples à travers le monde.

  5. Nous restons résolus dans notre inébranlable conviction que "Pig Amerikka" doit être détruite.

  6. Partout où le mot "hommes" apparaît, il doit être remplacé par le mot "être humain" ("people") afin d'exprimer notre solidarité avec l'autodétermination des femmes et nous défaire une fois pour toutes des rémanences de la suprématie masculine.

  7. Nous déclarons la guerre du peuple au capitalisme et nous resterons dans cet état jusqu'à ce que le capitalisme ait disparu de la surface de la Terre.

  8. Nous devons avoir une organisation ou une armée pour nous défendre des kidnappings et de la terreur des porcs ,et pour libérer tous les prisonniers politiques de cette guerre.

  9. Nous nous opposons aux organisations telles que l'OTAN et l'ASEAN et à tous les laquais de l'impérialisme étasunien.

  10. Nous exigeons le retrait immédiat de toutes les troupes étasuniennes du monde entier.

  11. Les peuples opprimés du monde entier doivent bénéficier de réparations, et nous nous faisons la promesse de disposer de la richesse de ce pays pour la rendre disponible aux réparations.

  12. Nous ne permettons pas et n'admettons pas que ce pays aille dans d'autres pays et accapare leurs richesses.

  13. Nous gèrerons toute l'aide extérieure des États-Unis par une instance internationale composée des représentants des peuples révolutionnaires.

  14. Nous solliciterons nos meilleurs frères et sœurs engagés dans la révolution pour approfondir la lutte.

  15. Nous exigeons l'arrêt du génocide provoqué par les programmes de stérilisation au niveau national et international.






Atelier sur l'autodétermination du peuple de la rue ("street people")


Ce que nous voulons

Nous voulons l'arrêt immédiat des crimes de proxénétisme, prostitution, racket, jeux d'argent, trafic de drogue, recel, prêts usuraires, sexisme, viol, vol, pickpockets, corruption, extorsion, etc., commis contre le peuple par les organisations criminelles qui travaillent main dans la main avec la structure du pouvoir des porcs et avec ses laquais au sein de nos communautés, qui refusent de traiter ces problèmes.

  1. Création de commissions d'enquête dirigées par le peuple.

  2. Inciter les informateurs à donner leurs informations à ces commissions.

  3. Retrait de force de ceux d'entre eux qui ont été découverts.

  4. Confiscation et destruction de la propriété contrôlée par les organisations criminelles.

  5. Incitation de toutes les forces progressistes à supprimer la corruption dans le gouvernement et appliquer la justice révolutionnaire.




Éducation

Tout le peuple pourra disposer de l'enseignement qu'il désire et dont il a besoin. Tous les niveaux de l'enseignement seront fournis gratuitement par le gouvernement. L'enseignement ne doit pas être obligatoire. La communauté contrôlera les écoles, l'éducation, le cursus scolaire et les enseignants. L'éducation doit faire partie des priorités politiques de notre temps. L'éducation doit toujours servir le peuple en enseignant la véritable nature de cette société décadente.


Drogue

Nous reconnaissons que les drogues dures (smack, speed, etc.) sont contre-révolutionnaires, sapant la force du peuple dans sa lutte. Ce problème doit être traité à deux niveaux. Le vendeur de drogues dures doit être banni de la communauté par tous les moyens nécessaires. L'usager doit être aidé pour qu'il s'affranchisse de sa dépendance. Nous recommandons la création d'un Centre de réhabilitation du peuple.

Nous reconnaissons que les drogues psychédéliques (acide, mescaline, herbe) sont importantes pour développer la conscience révolutionnaire du peuple. Cependant, après que la conscience révolutionnaire ait été obtenue, ces drogues peuvent devenir des fardeaux. Aucune action révolutionnaire ne devrait être menée sous l'influence de n'importe quelle drogue. Nous recommandons la légalisation de ces drogues. Et si elles ne devaient pas être légalisées, il ne devrait pas y avoir de loi contre elles.


Terre

Nous affirmons que la propriété privée est un vol.

Nous exigeons l'utilisation des parcs, des rues, des zones rurales, et des terres inutilisées afin de mener notre lutte révolutionnaire pour la survie. Nous réquisitionnerons la terre dont nous avons besoin par tous les moyens nécessaires. Les rues et les parcs urbains doivent être libérés et utilisés pour les besoins du peuple : 1) meetings de masse, 2) concerts et divertissement, 3) hébergement et tout autre activité de tous les jours.

Les terres agricoles et les parcs des grands États doivent être libérés et utilisés pour l'entraînement militaire aux techniques d'autodéfense et de guérilla urbaine afin de mener une guerre de libération, et pour l'agriculture et aux besoins productifs.


Doléance

Toutes les terres rurales ont été volées au peuple. Elles appartenaient à l'origine au peuple. Elles sont en train d'être utilisées dans des objectifs capitalistes et leur environnement est en train d'être détruit.


Alimentation, logement, habillement, santé

Nous exigeons le droit du peuple à l'alimentation gratuite, au logement, à l'habillement gratuit, aux soins gratuits et tous les autres droits établis par la Convention constitutionnelle du peuple révolutionnaire.


Reconnaissance de notre responsabilité de peuple des rues révolutionnaire durant cette période de transition

  1. Nous demandons l'assurance-maladie décentralisée et gratuite, et la disponibilité de l'information médicale (curative et préventive) pour tout le peuple des quartiers afin de faire face aux situations quotidiennes d'une manière révolutionnaire.

  2. Nous demandons l'établissement de coopératives alimentaires communautaires et gratuites pour collecter, échanger, stocker, distribuer et fournir la nourriture et le matériel de cuisine selon les besoins de la communauté.

  3. Nous exigeons le contrôle communautaire des moyens de production des vêtements, le partage adéquat et la distribution des vêtements pour satisfaire les besoins du peuple.

  4. Nous exigeons le remplacement des logements insalubres par la construction de logements sociaux décents et le contrôle des programmes d'attribution par les communautés.



Enfin, nous demandons la formation de Conseils communautaires du peuple révolutionnaire qui seront responsables de la satisfaction de tous les besoins collectifs de la communauté.




Atelier sur l'autodétermination des femmes


  • Nous reconnaissons le droit des femmes à la liberté.

  • En tant que femmes, nous reconnaissons que notre lutte est contre un système raciste, capitaliste et sexiste qui opprime toutes les minorités.

  • Ce pays capitaliste est gouverné par une petite classe dirigeante qui utilise les idées et les pratiques machistes et racistes pour diviser, contrôler et opprimer la masse du peuple pour ses propres intérêts cupides et ses profits.

  • Nous voulons l'égalité dans une société qui n'exploite pas et n'assassine pas.

  • Nous nous battrons pour un système socialiste qui garantit une vie épanouie, créative et sans exploitation pour tous les êtres humains.

  • Nous ne serons pas libres tant que tous les peuples opprimés ne le seront pas.




Famille

Considérant que nous sommes dans une société capitaliste, l'institution de la famille a été utilisée comme un outil ou un instrument économique et non pour satisfaire les besoins du peuple. Nous déclarons que nous n'admettons pas la propriété privée d'un individu. Nous encourageons et soutenons l'augmentation croissante des ménages communautaires [communal households], les relations communautaires et les autres alternatives à la famille patriarcale. Nous demandons la socialisation du travail domestique et de l'éducation des enfants à travers le partage du travail entre hommes et femmes. Les femmes doivent avoir le droit de décider de l'opportunité et du moment pour avoir des enfants. Le contrôle des naissances doit être gratuit et sécurisé, dont l'avortement qui doit être disponible sur demande. La stérilisation forcée ou les programmes obligatoires de contrôle des naissances, qui sont aujourd'hui utilisés pour le génocide de nos sœurs du Tiers-monde et des pauvres, ne doivent plus exister. Chaque femme a le droit de décider si elle veut être homosexuelle, hétérosexuelle ou bisexuelle.


Emploi

Considérant que les femmes dans une société de classes ont été continuellement exploitées dans leur travail, dans leur foyer et en dehors de leur maison, nous demandons :

  1. L'emploi garanti, égal, sans exploitation et contrôlé collectivement par les travailleurs.

  2. Un revenu garanti suffisant pour tous. Cela suppose le partage des tâches pénibles et non créatives et l'utilisation maximale de la technologie révolutionnaire afin de supprimer ces tâches.

  3. La fin du sexisme qui condamne les femmes aux emplois les moins bien payés, et du racisme qui fait que les femmes du Tiers-monde sont les plus mal payées de toutes.

  4. Le congé maternité garanti et payé.




Éducation

Considérant que les femmes ont été historiquement privées d'éducation, éduquées partiellement ou mal éduquées dans les lieux où les pouvoirs en place, qui profitent de notre ignorance, jugeaient utiles de nous placer, nous demandons :

  1. Le droit de déterminer nos propres objectifs.

  2. La fin de l'assignation sexuée des enseignements et des compétences.

  3. L'auto-apprentissage sur l'histoire des femmes, notre relation à la société et la connaissance de notre corps.

  4. L'enseignement technologique et professionnel garanti et, entre-temps, la mise en place de programmes spéciaux dans tous les domaines où l'égalité est refusée aux femmes, comme l'éducation des enfants.

  5. L'apprentissage par les hommes de tous les domaines où l'égalité est refusée aux hommes, comme l'éducation des enfants.

  6. Le contrôle de l'éducation non autoritaire par le peuple en utilisant le langage et le codes culturels du peuple.




Services

Considérant que les services fournis au peuple sont insuffisants, indisponibles ou trop chers, et gérés d'une manière raciste et sexiste, nous déclarons que :

  1. Tous les services - santé, logement, alimentation, habillement, transport et éducation - doivent être contrôlés par le peuple et doivent être gratuits.

  2. Les services aux femmes doivent être contrôlés par les femmes de la communauté.




Médias

Les mass-médias ne sont pas autorisés à exploiter le corps des femmes afin de vendre ou promouvoir des produits. Les femmes doivent tout le temps être traitées avec respect et dignité par les professionnels des médias. Les médias du peuple doivent participer à l'élimination de la terminologie sexiste comme "il" et "homme" lorsqu'on veut dire "personne" et "être humain" [58].


Autodéfense

Considérant que la lutte du peuple doit être menée de manière égalitaire par tout le peuple qui se bat pour sa libération, nous déclarons que les femmes ont le droit de prendre les armes. Les femmes doivent être entraînées et formées à l'art de l'autodéfense et de la défense de la nation. Nous reconnaissons qu'il est de leur devoir de défendre tous les peuples opprimés.


Droits des femmes

Considérant que nous ne croyons pas qu'une personne soit la propriété d'une autre, nous déclarons que les femmes ont le droit de porter leurs propres noms, et non ceux portés par leurs maris ou leurs pères. Nous exigeons que toutes les organisations, de la santé aux services sociaux en passant par les banques, considèrent les femmes comme des personnes, et non comme une propriété des hommes.


Participation égalitaire au gouvernement

Considérant que tout le peuple révolutionnaire doit participer de manière égalitaire aux décisions qui le concerne, nous nous dévouons au salut national (" national salvation ") de toute l'humanité.

All Power to the People




Revendications des représentants hommes du mouvement national de libération des gay


Nous exigeons :

  1. Le droit d'être gay n'importe quand, n'importe où.

  2. Le droit à la modification physiologique gratuite et au changement de sexe sur demande.

  3. Le droit de s'habiller librement.

  4. Que tous les modes d'expression de la sexualité humaine méritent d'être protégées par la loi et des sanctions.

  5. Le droit de chaque enfant à vivre dans un milieu non-sexiste et non-possessif, que le peuple a la responsabilité de créer.

  6. Que le système éducatif gratuit présente toutes les formes de sexualité humaine, sans se prévaloir de l'une d'entre elles, et que les rôles sexués et l'assignation sexuée des compétences ne doivent pas être entretenus par les écoles.

  7. Que le langage soit modifié pour qu'aucun genre ne soit dominant.

  8. Que le système judiciaire soit dirigé par le peuple et que les personnes soient jugées par des membres de leur groupe de pairs.

  9. Que les gays soient représentés dans toutes les institutions gouvernementales et communautaires.

  10. Que les religions organisées soient condamnées pour leur participation au génocide des gays, et qu'on leur interdisent d'apprendre la haine et les superstitions.

  11. Qu'on interdise à la psychiatrie et à la psychologie de préférer une quelconque forme de sexualité, et d'imposer leur préférence par des traitements de choc, le lavage de cerveau, l'emprisonnement, etc.

  12. L'abolition de la famille nucléaire parce qu'elle perpétue les fausses catégories d'homosexualité et d'hétérosexualité.

  13. La libération immédiate des détenus politiques gays des prisons et des hôpitaux psychiatriques, et des réparations; le soutien des prisonniers politiques gays par tous les autres prisonniers politiques.

  14. Que les gays puissent déterminer la destinée de leurs propres communautés.

  15. Que tout le peuple partage de manière égalitaire le travail et les produits de la société, sans considération de sexe ou d'orientation sexuelle.

  16. Que la technologie servent à libérer tous les peuples du monde du travail pénible.

  17. La participation entière des gays à l'Armée révolutionnaire du peuple.

  18. Enfin, la fin de la domination d'une personne sur une autre.



Gay power for Gay People
All Power to the People
Seize the Time




Atelier : La famille et les droits des enfants


  1. La discussion n'était pas vraiment représentative de tous les groupes opprimés parce que, par exemple, aucun enfant n'était présent.

  2. Certaines personnes pensaient que la famille traditionnelle était tellement oppressante qu'elle devait être abolie et remplacée par des regroupements familiaux différents. D'autres pensaient qu'il y avait des choses positives dans la famille traditionnelle qui devraient être conservées pour le monde nouveau. Il a été souligné que nous ne pouvons pas prédire à quoi ressemblera la famille traditionnelle sous le socialisme.

  3. On était d'accord que les enfants ne sont la propriété de quiconque et qu'ils ne devaient pas être traités comme la propriété de leurs parents, de leurs groupes et de l'État.

  4. Tout le monde était d'accord sur le fait que les enfants doivent disposer de la meilleure éducation possible.

  5. Les enfants doivent être élevés selon les principes de confiance et de partage avec les autres membres de leur société.

  6. La responsabilité de créer les conditions pour que les enfants deviennent des êtres humains à part entière repose sur nous tous.

  7. On était d'accord sur le fait que les sentiments et les opinions des enfants doivent être respectés.

  8. On était d'accord sur le fait que les enfants ont le droit à l'allaitement.

  9. Un enfant doit être élevé sans préfigurer de son orientation sexuelle et ses choix doivent être respectés.

  10. Les enfants sont essentiels pour les adultes en tant qu'éducateurs parce que les enfants résistent naturellement à l'oppression.

  11. Les enfants doivent être aimés d'une manière vraiment révolutionnaire. Les enfants sont le peuple.



All Power to the People





[58] Le rapport ajoute qu'il faut remplacer le terme "mankind" par "humanity", mais on ne retrouve pas ce problème en français (NdT).



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 page suivante



© Acontresens 2002-2017