liste des contrepoints monde pages 1 - 2 - 3 - 4


La première guerre au Cachemire et le partage de la région


Dès 1947 éclate donc une première guerre au Cachemire, devenu l'Etat indien du Jammu et Cachemire, entre l'Inde et le Pakistan, à laquelle met fin l'ONU sous l'égide de laquelle est signé un cessez-le-feu au début de l'année 1949 et est publiée une résolution le 5 janvier 1949 selon laquelle "la question de l'accession de l'Etat du Jammu et Cachemire à l'Inde ou au Pakistan sera décidée par la méthode démocratique d'un plébiscite libre et impartial". Une résolution qui rappelle étrangement une autre, proposée en 1947 sur la Palestine ; et le parallèle ne s'arrête pas là puisque la résolution de l'ONU, dans les deux cas, ne sera jamais mise en oeuvre, la région cachemirie étant toujours en attente d'un référendum.

Suite à cette première guerre et à des arrangements entre le Pakistan et la Chine dans les années 60, ce qu'on appelle le Cachemire est en fait divisée en trois zones, elles-mêmes constituées de plusieurs régions :

- le Pakistan contrôle, au Nord et à l'Ouest, des régions musulmanes à grande majorité chiite, très diverses du point de vue linguistique : l'Azad Kashmir ("Cachemire libre") d'une part, territoire peuplé de 3 millions de personnes sans Etat mais avec un président, un gouvernement et une assemblée élue au suffrage universelle ; les territoires du Nord d'autre part, plus vastes mais peuplés d'1 million d'habitants seulement, qui s'apparentent à une province pakistanaise.

- l'Inde contrôle le Jammu et Cachemire, qui constitue un des vingt-huit Etats de l'Union indienne, peuplé de 10 millions d'habitants et lui-même constitué de trois entités : le Cachemire historique (la vallée, région de la capitale Srinagar), berceau de l'identité cachemirie peuplé à 95% de musulmans ; le Jammu, peuplé à 66% d'hindous ; le Ladakh, composé de deux districts : la région de Leh, peuplée à majorité de bouddhistes de culture tibétaine, et les alentours de Kargil, peuplés de musulmans.

- la Chine, enfin, contrôle deux territoires cachemiris à l'Est, territoires quasiment vides mais stratégiquement fondamentaux pour le gouvernement chinois puisque constituant une zone tampon entre deux régions chinoises très sensibles car peuplées de minorités importantes, le Tibet et le Xinjiang. L'Aksai Chin et la vallée de Shaksgan ont ainsi été annexés par la Chine ou cédés dans les années 60 par le Pakistan qui a fait de l'Etat communiste un allié stratégique fondamental dans le jeu de la Guerre Froide ; Islamabad se rapproche également des Etats-Unis en entrant dans les pactes et organisations américaines, tandis que l'Inde, partisan du "non-alignement", donc refusant toute véritable alliance avec les puissances, fait néanmoins de l'URSS un soutien important.

L'Inde et le Pakistan revendiquent chacun de leur côté l'ensemble du Cachemire, tandis que la Chine ne peut se permettre d'abandonner ses territoires.




Le Cachemire après son partage
Le Cachemire après son partage



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 page suivante



© Acontresens 2002-2017