#19
Quand le chien devient loup


Téléchargez le plugin Flash pour lire cette vidéo



En chien

Katarsis - Quand le chien devient loup (Almereyda, JP / JP)


Les crocs qui deviennent rasoir, l’écriture hurle à la pleine lune
Ton ADN mort sur les gencives d’un pitbull
Donne-nous un sucre, on te bouffe la main
Comme d’hab’, je remets la courtoisie au lendemain

Quand le chien devient loup, c’est de toute la meute qu’il faut te méfier
Ne pas la prendre à rebrousse-poil si tu ne veux pas l’énerver
Quand le désespoir dicte la raison, il n’y a plus de place pour la remise en question

Qui sont ces chiens qui jappent, qui se frottent à la patte des fafs
Qui chialent parce que notre art est bourré de fautes d’orthographe ?

Avec la marque de tes godasses sur nos faces
Combien de temps penses-tu qu’il te reste avant que la meute ne fasse surface
Et que nos races se mutent en chiens de chasse ?

Quand le chien devient loup, c’est le refus de vivre à genoux
Maintenant c’est : soit t’es avec, ou contre nous

Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Si le nœud se dénoue, faudra pas te plaindre
Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Même niché au fond du trou, son flair finira par t’atteindre


Voici nos parcours pavés d’étoiles qui tentent de briller en fond de cale
Cachés sous une bâche comme un cadavre que l’on cache
Comme une existence que l’on mâche pour mieux la recracher sous les flashs

Transmettre la rage, rugir, mâcher la chair de ce sale héritage
Nuage qui se perce, averse de flèches sur le bitume : temps de chien
Ramasse les miettes, baisse toi encore et encore jusqu’à te briser les reins

Quand le chien devient loup, l’ordre ne s’accommode pas de cet opprobre
Et veut mater tout ce qui érode, ce qui salit décrets et codes
De peur qu’on arrache à coup de crocs cette laisse greffée dans nos paletots
Cette muselière vissée aux os

Gaz lacrymo : asphyxie, « despee » on allonge la colombe sur le billard
Mais le doc’ nous confirme que malheureusement il est trop tard
Et le calme reste provisoire

Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Si le nœud se dénoue, faudra pas te plaindre
Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Même niché au fond du trou, son flair finira par t’atteindre


Maintenant les chiens n’aboient plus que par habitude
Et les gueules s’ouvrent sans convictions ni certitudes
L’œil méfiant à chaque caresse, qu’est ce que tu crois ?
A force de tendre l’autre joue on en oublie de se dire « pourquoi ? »
Ton mords sur nos dents nous serre encore mais tous les jours de moins en moins fort
Si t’as un Dieu, implore-le, dis-lui pardon, on connaît sa passion et son amour
T’as qu’à voir la dévotion de ses émissaires au Darfour

Quand le loup devient chien, c’est la révolte d’hier qui caressait l’acier d’un colt
Et qui maintenant écarte les pattes... pour qu’on y glisse un bulletin de vote

Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Si le nœud se dénoue, faudra pas te plaindre
Quand le chien devient loup, le pire est à craindre
Même niché au fond du trou, son flair finira par t’atteindre



Extrait de l'album Souledad à paraître en octobre 2008


mai 2008
illustration : akimbo


DONNEZ VOTRE AVIS
» Réagir et lire les réactions à cet article






© Acontresens 2002-2017