liste des disques
La Bande des 4
Hors de contrôle
Assassin Productions, 2003

La Bande des 4 - Hors de contrôle

01. intro
02. la marche des écorchés et des gueules cassées
03. le vaisseau de cristal
04. quelques éléments de notre histoire
05. paintbox
06. la musique est mon occupation (1er cycle)
07. brûle, bébé, brûle !!!
08. l'âme de l'adoration
09. d'autres éléments de notre histoire
10. dernier trip à psychedelic city
11. la musique est mon occupation (2eme cycle)
12. le blues vaudou
13. quelques enseignements de notre histoire
14. clair de lune
15. pour l'amour
16. renaissance
17. outro

  

La Bande des 4 est un collectif de producteurs sonores aux contours flous et variables agissant depuis déjà quelques années au sein du label Assassin Productions. Après la trilogie L'Avant-Garde, sur laquelle s'étaient illustrés un grand nombre de rappeurs, puis une série de street-tapes, voici venir Hors de contrôle, premier album instrumental au concept original et ambitieux. Pour l'occasion, l'essentiel de la composition et de la production revient à Dawan et à Madj, ce dernier étant pour la première fois derrière les machines.

"Ici, pas question de recherche du "dernier tube à la mode", ou de la moindre manifestation de recherche de conformisme, mais plutôt d'une exploration introspective au plus profond des entrailles de la musique populaire moderne, un voyage au coeur du patrimoine historique et culturel de l'Humanité" : la présentation officielle du disque annonce la couleur, et l'on est plongé dès l'Intro et son discours inaugural dans un avenir proche dévasté. Cette ambiance sombre mais porteuse d'actions et de mouvement est particulièrement sensible tout au long de l'album. On pense bien sûr à la très puissante Marche des écorchés et des gueules cassées, à Brûle, bébé, brûle !!!, ou encore à Renaissance. Cependant, il serait difficile de classifier les titres, chacun possédant son ambiance propre. Et c'est ce qui ressort nettement des morceaux instrumentaux, nourris par des influences marquées, tantôt évidentes, tantôt moins. Il n'est cependant et heureusement pas nécessaire, pour apprécier l'ensemble, de le passer à travers un filtre ou une grille de lecture, mais il est certain que quelques références ou clins d'oeil musicaux échapperont à la plupart des auditeurs.

Ces clins d'oeil sont par contre explicitement donnés dans les deux cycles de La musique est mon occupation, proposant un collage dense et chronologique de certains des morceaux les plus marquants de la musique populaire mondiale, tout "genre" confondu bien-sûr, de Robert Johnson à Grand Master Flash, en passant par les Rolling Stones ou Velvet Underground. Le tout s'achève sur des passages rap, manière claire d'affirmer cette musique comme descendante directe et héritière de ses illustres ancêtres, pourtant souvent méprisés par des artistes hip-hop en proie à l'amnésie. A ce titre, Hors de contrôle fait office de piqûre de rappel.

Mais le propos de l'album ne tient pas que dans l'aspect musical et artistique. Grâce à une sélection impressionnante d'extraits de documentaires ou de discours politiques, compilés au sein de trois interludes aux titres explicites, La Bande des 4 soulève quelques points marquants de l'Histoire des luttes du vingtième siècle. Quelques éléments de notre histoire (et son superbe final de chants sioux), et D'autres éléments de notre histoire, reviennent entre autres sur les conditions d'immigration en France, l'émancipation des Noirs américains, les mouvements de lutte indépendantiste en Algérie, en Irlande du Nord ou au Pays Basque, ou encore la répression policière constante... L'éventail est large et chaque cas est seulement évoqué, mais ces esquisses instaurent à posteriori un regard particulier sur l'oeuvre dans son ensemble, rappelant au passage indirectement que nombre de mouvements musicaux sont nés dans un contexte social particulier. Comme l'affirme d'ailleurs un sample dans les Quelques enseignements de notre histoire (à la musique superbe) : "Nous voulons restituer dans la mémoire collective de cette société la vie quotidienne et les évènements qui marquent l'histoire des cités, des banlieues et des villes".

Hors de contrôle reste tout de même avant toute chose un oeuvre musicale, et des morceaux comme Le vaisseau de cristal ou Le blues vaudou (composé par DJ Requiem) comptent parmi ses passages les plus réussis. Agencés selon une sorte de parcours initiatique à travers l'histoire musicale du vingtième siècle, les titres s'enchaînent avec cohérence, s'autorisant parfois des pauses comme sur le surprenant Pour l'amour ou l'entêtant Dernier trip à Psychedelic City.

La Bande des 4 propose donc avec ce premier album une démarche originale, intéressante et cohérente, alliant avec une sensibilité certaine des productions aux ambiances variées et nourries d'influences larges et revendiquées, à un propos plus global sur l'Histoire douloureuse du vingtième siècle, écho politique et social au bouillonement créatif du monde musical. En ce sens, Hors de contrôle renoue également avec une certaine tradition de l'école Assassin Productions, qui s'était quelque peu égarée lors des dernières sorties de son groupe phare.

JB
10.11.2003


DONNEZ VOTRE AVIS
» Réagir et lire les réactions à cet article




© Acontresens 2002-2017