liste des disques
The Homestretch
Bug into the clones
Kamasoundtracks, 2004

The Homestretch - Bug into the clones

01. intro the bug
02. full time fighting
03. soul hunter (avec loop l.o.c.k)
04. six millions ways to fly
05. free girlfriend
06. sarkopabo
07. first bug
08. christmas fuckerz
09. paris-kansas
10. shoot the pianist
11. no macdo on mars
12. made in taiwan
13. hot stepperz
14. sub way
15. second bug
16. midnight sheet
17. ethic addict (avec iris)
18. welcome to reality
19. out'clones

  

"Ménageons ce monde, son coeur s'emballe, tâtons son pouls, sentons son mal..."

Un bug au sein des clones, comme un grain de sable qui enraye la machine : voilà à la fois le point de départ et l'ambition de ce disque réunissant les différents artistes du collectif The Homestretch. Le phénomène de pourrissement musical n'est pas nouveau, et si les initiatives alternatives sont toujours plus nombreuses, toujours plus haut se dresse entre elles et les auditeurs le mur né de la stagnation - la régression ? - des tenants de ce qu'on ne s'etonne plus d'appeler l'industrie musicale. Les procédés classiques - absence de propos, reprises en boucle, artistes préfabriqués - continuent tels des rouleaux compresseurs d'aplanir le terrain, et de tenter de le rendre stérile à toute forme d'insurrection musicale. C'est dans ce contexte qu'un projet artistique manifestement sincère et authentique comme ce Bug into the clones ne peut qu'être accueilli avec plaisir.

Au menu, 19 compositions mises au point par nombre de concepteurs et musiciens. C'est ainsi qu'aux sons synthétiques et électroniques auxquels nous ont habitué les productions hip-hop actuelles viennent ici se joindre basses, guitares ou saxophones, contribuant à donner plus de chaleur et de relief à l'ensemble. Au gré des pistes et des ambiances musicales apparaît un monde souvent grave et sombre, marqué par la culture urbaine - contemporaine comme futuriste - sachant aussi le temps d'une piste ou d'un sample nous faire voyager dans le temps ou dans l'espace, créant finalement un lien entre divers courants musicaux - un peu à la manière de ce qu'avait réalisé La Bande des 4 sur son premier album. C'est souvent sur un ton combattif que les atmosphères du disque se dessinent, à l'image des très décidés Full time fighting ou Six millions ways to fly ; des extraits de films ou de discours explicites et judicieusement sélectionnés enfoncent parfois le clou (Sarkopabo, Soul hunter) - quand ce ne sont pas directement les couplets bien sentis de Loop L.O.C.K qui s'en chargent. Un album combattif, donc, mais qui sait aussi se faire posé et contemplatif, le temps d'un Paris-Kansas mélancolique ou d'un Midnight sheet planant. Au final, l'équilibre de ton s'avère réussi, et le voyage n'en est que plus séduisant.

Comme une synthèse des ambiances et de l'esprit global du disque, Iris pose un texte superbe sur l'imparable Ethic addict, aérien, envoûtant, complexe, tout à la fois chaud et froid (c'est possible !). Des mots - déjà empruntés en introduction de cet article - qui sonnent comme l'invitation à laquelle les artistes de The Homestrech auraient répondu avec cet album : "Allergiques aux parfums de scandale moral, si vous l'êtes, équipez vos combats de nobles armes, d'instrumentales bases de données, étayées d'rages de gosiers monumentales".

JB
18.10.2004


DONNEZ VOTRE AVIS
» Réagir et lire les réactions à cet article




© Acontresens 2002-2017