liste des interviews pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9


Bumcello pour vous est un aboutissement en temps qu’artiste ou bien c’est la somme de toutes vos rencontres où vous avez puisé différentes expériences ?

Cyril : C’est la somme des rencontres ça c’est sûr.


L’accueil de la critique a été assez unanime, vous vivez ça comment ?

Cyril : J’ai même pas réalisé mais maintenant on a un bon dossier de presse, ça veut sûrement dire que la presse aime, c’est agréable.
Vincent : Dès fois il y a des opérations commerciales, on sait pas comment ça s’est fait. Notamment quand on s’est retrouvé en Coup de Cœur sur la page d’accueil Musique du site de la fnac, on contrôle pas toujours tout à 100%. Mais je sais que ce qui m’a plus plu dans cet accueil de l’album c’est le fait que ça soit notre premier vrai album.
Le premier album on l’a fait un peu comme des voleurs à la va-vite sans avoir préparé aucun morceau, et c’est Doctor L qui a beaucoup travaillé pour en faire un vrai album, il lui a donné un sens assez obscur qui le rend un peu difficile. Le deuxième album c’était des trucs live pour la danse sorti chez Radio France, tu connais cet album ?


Ouais, Booty Time ?

Vincent : Oui c’est ça, par exemple on y retrouve la première version de Death In Brest qui est assez excellente.


J’aime beaucoup la première, « Radio Cello »..

Cyril : Ouais tout ça ce sont des impros.
Vincent : On a fait ça à la radio en direct comme ça…
Pour le troisième album, même M a été surpris. Personne ne s’attendait à ce que l’on fasse un truc aussi dessiné pop rock mais en même temps aussi varié, qui est notre son ; mais aussi des morceaux où il y avait une certaine facilité d’accès que je voulais dans cet album, car on désirait que les gens viennent aux concerts, car si on leur fermait des portes direct on n'irait pas loin, mais sans vouloir faire un truc commercial. En fait on voulait faire quelque chose comme ce qui passe en radio qu’on aime bien, mais à notre manière et c’est très difficile. Par exemple on est très content de morceaux comme « Money money », je trouve que ça sonne super bien, « Beautiful You » aussi mais pour ce morceau la, ils y ont été pour beaucoup les gars de Quannum, et surtout Lateef (The Truth speaker, du groupe Latyrx, ndlr) qui a trouvé une mélodie incroyable et qui a beaucoup porté le titre. Et puis surtout j’étais content car ça n’arrive pas souvent qu’en France il y ait une collaboration qui n’ait rien à voir avec l’argent, il n’y a pas eu d’histoire d’argent derrière ce morceau, car beaucoup de collaboration de rappeurs américains par rapport à des groupes français de hip-hop ce sont des rapports de monnaie. Souvent les mecs balancent un truc et ils s’en foutent complètement, ils le font la nuit, genre en une prise en disant n’importe quoi et ils demandent beaucoup d’argent. C’est inimaginable, par exemple quelqu’un comme Dre il a demandé des fois pour des trucs des sommes énormes, ils en rigolent même là-bas. Quand je vois des mecs là-bas aux USA ils me demandent, « tu connais tel rappeur français, on lui a demandé tant pour faire ça on l’a fait mais le titre est ridicule ».
Par contre eux tous les américains que j’ai rencontrés sont impressionnés par le Saïan. Ils m’en ont parlé, surtout en live, ils les ont vus, notamment aux trans, ça leur a mis une claque.
Et moi avec Blackalicious là où j’étais content c’était qu’il n’y avait rien à voir avec la nationalité, mais une vraie affaire de musique à musique. Nous on a fait l’instru, on l’a envoyée, et on a dit qu’on aimerait bien qu’ils posent les voix là-dessus, et que Xavier (Chief Xcel, DJ-Producteur de Blackalicious, ndlr) le mixe. Quand j’ai reçu la bande, j’étais hyper-impressionné. Comme j’étais impressionné par ce qu’ils avaient fait avec les différentes prises que j’avais faites pour leur album, Blazing Arrow.


D’ailleurs tu es crédité sur beaucoup de morceaux de cet album...

Vincent : Ouais j’ai beaucoup travaillé dessus… En fait sur cet album là j’ai passé des jours à travailler avec Xavier pour arriver à faire des trucs intéressants sur les différents morceaux.



page précédente pages 1 - 2 - 3 - 4 - 5 - 6 - 7 - 8 - 9 page suivante



© Acontresens 2002-2017