liste des interviews pages 1 - 2 - 3 - 4


Après le départ de Deedar, Asian Dub Foundation a intégré dans ses rangs deux nouveaux chanteurs, élèves au sein de l'association créée par ADF, et membres du groupe The Invasian. Le premier aperçu de la nouvelle formation Asian Dub est plus qu'impressionnant, le titre "Fortress Europe", premier maxi issu de l'album prévu pour février 2003, étant tout simplement un titre parfait, montrant une volonté toujours aussi vive de dénoncer et de revendiquer, et des compositions encore plus travaillées. En sound system à Rennes dans le cadre des Transmusicales 2002, MC Spex et Aktarvata, très disponibles, répondent à quelques questions avant de mettre le feu au bar le Chantier.


Spex Vous avez tous les deux été élèves au sein de l'ADFED (Asian Dub Foundation Education), pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste cette formation et plus globalement l'association ?

Spex : L'ADFED est la branche éducative d'Asian Dub Foundation. Ils l'ont montée en 1998, et leur premier projet s'est réalisé avec nous. Il y avait moi qui suis MC, Aktar qui est DJ drum'n bass, et mon collègue Lord qui est également MC avec nous au sein d'Invasian. A travers l'ADFED, Asian Dub permettent à des jeunes d'accéder à la production de musique et au matériel adéquat. C'est une formation qui se déroule sur 10 semaines, et qui est totalement gratuite.
Aktarvata : Tu apprends les technologies musicales. L'ADFED nous donne l'opportunité de faire et de jouer de la musique, ce qui est habituellement difficile pour des jeunes comme nous : nous n'avions jamais le matériel ni d'accès à ce matériel, et l'ADFED nous a donné l'équipement et l'espace nécessaires pour nous permettre de composer mais aussi de jouer notre propre musique.
Spex : Donc c'est une formation de 10 semaines. Et à la fin des 10 semaines ils produisent un CD pour toi. J'étais MC donc ils m'ont montré comment mettre en valeur ma voix etc. Ils t'apprennent à sampler, à mixer, et tout le reste. Et à la fin tu joues dans une boîte de nuit. On y est tous allé puis on a fait un showcase. Beaucoup de gens étaient venus voir ce showcase pour voir de quoi était capable la jeunesse. On avait fait un titre, mêlant hip-hop et jungle, et où on parlait de ce qui se passe dans nos vies.
Aktarvata : C'était vraiment bien. On a eu un bon accueil pour cette chanson au showcase, ce qui nous a donné un coup de punch et beaucoup de confiance, et nous nous sommes dit qu'on voulait aller plus loin et en faire notre métier. Nous continuions à nous rendre à l'ADFED, dans leur studio, pour y faire tout ce qu'on voulait. C'est ce qu'on a continué à faire pendant un an et demi. On faisait des sons, on posait nos voix.


Et comment en êtes-vous arrivés à collaborer avec Asian Dub Foundation et finalement à intégrer le groupe ?

Aktarvata : Il se trouve qu'au même moment, ADF nous a donné l'opportunité de partir en tournée, pas en tant qu'Asian Dub Foundation, mais comme MCs et DJs. Donc on a fait ADF Sound System en collaboration avec eux, pour mixer de la drum'n bass et rapper, ce que nous savons très bien faire puisque c'est ce que nous faisions déjà avant de faire réellement de la musique. Nous aimions être sur la route, jouer, rencontrer des milliers de personnes, tout cela nous rendant plus confiant. Ensuite il s'est passé quelque chose… disons qu'avant toute chose il faut savoir que nous étions des gros fans d'ADF ; je ne sais pas ce qu'il y a eu au sein du groupe mais quelque chose s'est passé entre leur chanteur et eux, et il a quitté le groupe. Donc nous avons eu un coup de téléphone et ADF nous a demandé si nous voulions le remplacer. Bien-sûr nous on le voulait... On est des mecs de la rue si vous voyez ce que je veux dire. Ca nous a permis de voyager avec eux, de voir le monde, de nous donner l'expérience de la scène, d'être dans l'industrie du disque… Donc on a commencé ça il y a deux ans et demi, et notre premier concert était au Brésil. Puis il y en a eu beaucoup d'autres et on a commencé à travailler pour le nouvel album "Enemy of the enemy". Donc c'était génial, et des bonnes choses vont encore arriver.


Sur scène, comment ça se passe pour les anciens titres où vous devez chanter à la place de Deedar ?

Aktarvata : Nous connaissions la plupart des anciens titres parce qu'on était fans d'ADF, mais nous avons également appris certains d'entre eux, et nous en avons écrit d'autres avec Asian Dub pour le nouvel album. Donc sur scène on mélange anciens et nouveaux titres. Quand nous jouons les vieux titres, les paroles sont bien-sûr les mêmes mais nous les chantons à notre manière, avec notre style. Quand tu vois un live d'ADF aujourd'hui beaucoup de choses ont changé puisqu'il y a de nouvelles voix mais aussi de nouveaux musiciens : il y a Rocky à la batterie et Pritpal qui joue du dhol. Nous sommes huit sur scène. C'est différent, il y a plus d'énergie, et nous avons une bonne réponse du public.



pages 1 - 2 - 3 - 4 page suivante



© Acontresens 2002-2017